Le chômage technique


On devrait monter un club des conseillers au chômage technique. Certainement, ça occuperait peut-être leurs journées !

Eh oui ! Telle est la situation des conseillers et la plupart des chargés de mission au sein de l’Agence. Des chargés de mission assimilés à des chefs de département qui passent leur temps à lire les journaux, rédiger un courrier plus quelques petits travaux par ci et par la, sans oublier les appels téléphoniques. Sinon, ils sont devant leur ordinateur et attendent que les heures passent pour pouvoir rentrer chez eux. Et le pompon, c’est qu’ils sont rémunérés au prix fort (au-delà de l’échelle 24 ça paye).

Pour ma part j’attends que le temps passe, mais j’attends aussi que la situation évolue. Je viens de faire un tour dans les différentes directions centrales, ça fout un peu la trouille de retrouver des gens si peu occupés. Heureusement que la tendance va s’inverser prochainement, c’est ce qui m’aide à tenir. Vivement une réforme des conseillers.

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

2 réponses à “Le chômage technique

  1. bouaza lahkim

    plein dans le mire. on croise tous les jours ces gens qui ne font rien et ils le disent ouvertement. Un ex chef de division informatique et une ex chef de département social qui se retrouvent dans cet article. Bien vu administrateur

  2. sedra

    effectivement, il faut rendre justice à ces pauves « mis au placard » dont les postes ont été volés par des pistonnés! il faut rendre à César ce qui est à César!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s