Le comble de l’inutilité : La Réunion


 Article emprunté de Theodose avec quelques légères modifications

Quand vous êtes au sein d’une entreprise, vous ne pouvez pas échapper à la communion obligatoire de tout salarié qui se respecte : La Réunion. Cet instant privilégié de dialogue et de «brain storming» devrait être l’aboutissement d’un processus permettant de faire avancer l’entreprise. Or que ce passe-t-il dans le vrai monde de tous les jours ?

La première chose que l’on constate c’est qu’on a au moins une réunion par jour. Vous passez alors votre temps à courir de réunion en réunion. Cela vous empêche de faire votre travail correctement. On vous reproche alors d’être mal organisé. Le postulat « crétin de base » étant que si vous n’avez pas le temps de faire tout ce que l’on vous demande, c’est que vous êtes mal organisé. A aucun moment cela pourrait être dû à un quelconque sous effectif au sein de la structure (ça se saurait tout de même si vous faisiez le boulot de deux personnes !).

Le second point marquant de la réunion c’est que l’on n’y fait strictement rien. Dans 90 % des cas, les réunions planifiées ne servent à rien. Aucune décision n’y est prise, aucun indicateur n’est mesuré concrètement de l’une sur l’autre. Par contre beaucoup de temps est consacré aux noms d’oiseau, petits règlements de comptes entre amis, coups bas etc. Cela fait le charme des réunions, les clans se forment et la guerre de tranchée commence. L’intérêt de l’entreprise on s’en fou. Ce qui compte, la victoire sur le groupe d’influence concurrent. Les décisions qui s’imposent peuvent attendre la chute de vos concurrents. Et puis, il vaut mieux une mauvaise décision ou vous sortez vainqueur, qu’une bonne décision ou vous seriez perdant non !

On se retrouve dans la cour d’école de nos années de collège. Nous avons le pion alias le DG qui distribue les heures de colles et les bon points, les fayots, les bons élèves et les dissipés tous prêt à se pavaner pour plaire au chef. Cette grande ménagerie une fois mise dans une salle de classe se comporte comme un véritable poulailler pour plaire à son coq. Finalement le monde des adultes n’est pas si loin de celui des enfants. Sous couverts de quelques artifices, les années collèges n’ont guère changées. On se moque, on persécute, on se bat etc. tout est plus vicieux, larvé, occulté mais fondamentalement tout est identique. Seule la forme change. Après des millénaires d’évolutions, en arriver là ! Bonjour tristesse !

Chez l’Agence on est à Rabat. Décisions arbitraires, omnipotence du dictateur, exploitation des gueux et noblesse ultra privilégiée. Tout y est, plus besoin de lire des livres sur le thème vous le vivez en direct. La réunion est un conseil du grand chef où se dernier tranche et distribue des faveurs sans aucune cohérence ou intérêt pour l’entreprise. Mais à quoi bon, l’important c’est ce qui tombe en fin de mois. Les membres du conseil d’administration, on peut toujours les enfumer, leur raconter m’importe quoi. L’essentiel : la ligne bénéfice doit être bonne.

L’ambiance, le climat social, le drame des laissés pour compte, on s’en fou, on n’est pas là pour ça. Nous, ce qu’on veut, c’est des recettes pour l’Agence, les salariés sont un moyen (utilisable, interchangeable, renouvelable et évacuable) pas une fin. De toute façon notre communication vers l’extérieur est très soignée. On peut tout dire :

  • que notre souci principal est le bien être des citoyens et collaborateurs, principal rouage du succès de l’Agence (on se marre bien à raconter des conneries !)
  • que nous sommes une entreprise éthique avec des engagements forts sur moult sujets. (L’éthique on n’a jamais su ce que c’était mais ça fait bien !)
  • que nous signions nombre de conventions engageant l’Agence sur les rapports humains avec les différents intervenants ou je ne sais quoi encore. (Il faut souvent être inventif dans le flot de mensonges racontés !)

L’essentiel dans ce système, c’est que personne ne vérifie nos engagements. C’est la magie de la communication. Vous pouvez être l’entreprise la plus pourrie et pitoyable du monde, ça n’est pas grave, engagez un bon communicant et le tour est joué. Personne ne viendra remettre en cause vos dires car personne ne peut savoir ce qui ce passe au cœur de la firme. Le contrôle n’existe pas.

Qu’il est bon de rouler les gens dans la farine, une bonne image et la terre entière veut postuler chez vous. Ils se seront bien fait enc**** mais le fondamental est sauf, l’Agence est aimée des idiots qui croient tout ce qu’on leur dit. Votre lot de consolation, vous n’avez pas un grand chef à vie. Priez pour voir sa fin mais aussi pour espérer que le prochain ne sera pas pire !

Theodose, prépare un speech, on vous invite à la réunion annuelle de l’Agence. Raconte n’importe quoi, tu vas les éblouir avec la couleur de tes yeux et de tes cheveux.

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

2 réponses à “Le comble de l’inutilité : La Réunion

  1. paparazzi

    La réunion annuelle présentera l’ouverture de quelques services support avec de nouvelles nominations. Les nouveaux ne sachent pas ce qui les attend! Ils vont vivre une vraie galère. La plupart d’entre eux sont des jeunes inexpérimentés, comment peuvent ils tenir devant les employés des blocs fonciers?
    Ils vont paraître sur le nouveau trombino hi hi hi hi. Un trombino sous une forme archaique et coûtera pas moins de 3 millions de centimes!

  2. NERVI

    le dg veut se remettre sur les rails et monter aux gens qu’il est encore aux commandes malgré la raclée qu’il a reçu. C’est le vrai but de la réunion annuelle. on veut « ressusciter » ce directoire et les chefs vont assister à un miracle qu’il vont nous raconter aprés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s