Le compte à rebours a déjà commencé


La question du limogeage du Directeur Général de la très prestigieuse ANCFCC continue à défrayer la chronique et à alimenter les
discussions. Le combat pour le destituer suit son cours normal en dépit des démentis et des assurances en provenance du Directoire. Le top management continue à résister tant bien que mal contre son limogeage et à chercher des soutiens, mais ses efforts sont apparemment voués à l’échec. Depuis Mardi 24 Mai 2011, il était seulement soutenu par une minorité au sein de l’Agence. Suite à cette résistance contre son remplacement (un comportement encore une fois anti démocratique), l’ANCFCC a failli tomber en panne avec la fermeture de ses boutiques, mais le pire semble avoir été évité de justesse grâce aux décisions éclairées et citoyennes du syndicat de l’Agence.

Une note diffusée le lundi 16 Mai 2011 a semé une certaine confusion qui a laissé entendre qu’une partie des revendications a été satisfaite. De ce fait, des tergiversations pour le limogeage du grand patron subsistent encore. Suite aux confusions entourant cette note, le syndicat qui n’avait pas eu droit à s’exprimer sur le contenu (on ignore encore les raisons, mais on soupçonne une influence de quelques soi-disant directeurs) s’est exprimé dans la matinée du Mardi 17 Mai 2011 lors d’un sit-in mémorable, pour éclairer le personnel.

Le but n’est autre que le départ du DG. En effet, au moins 3500 employés sur 5000 ont débrayés pour manifester leur colère vis-à-vis de la situation de l’Agence durant le règne du DG. Le compte à rebours a donc déjà commencé pour le limogeage de M CHERKAOUI Taoufiq puisqu’il ne reste que quelques jours pour que le Maroc tourne la page des mauvais responsables. Le grand patron n’a qu’à faire ses valises pour aller semer la terreur et la désolation ailleurs.

Mais, ses partisans persistent et signent que le DG tient l’Agence avec un bras de fer et il est le seul à initier la recherche des solutions aux problèmes qui ont été soulevés lors des différents sit-in, notamment l’amendement du statut du Personnel. Il y en a donc au sein de la vieille dame qui continuent à croire que le grand patron va échapper à sa destitution.
Faut-il y croire ? Le doute est permis.

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

4 réponses à “Le compte à rebours a déjà commencé

  1. mkhafouz

    oui il faut y croire charkaoui c est fini meme ces responsables ne l aimaient plus………59 58 57 56 55 54 …………………………………….blouuuuuuuuuuuuuufffffffff

  2. le départ de DG est nécessaire pour lui ainsi que tous le MAROC.avant une catastrophe

  3. OPPOSITION TOTALE

    الى الجحيييييييم

  4. Le JUSTE

    ARTICLE /Priere de bien vouloir inserer ce billet dans la rubrique des articles, sauf objection de votre part.

    Pourquoi Cherkaoui est hostile aux Conservateurs ?

    Depuis son arrivée à l’Ancfcc, l’actuel patron n’a épargné aucun effort pour rabaisser les conservateurs en usant de toutes les manœuvres possibles pour banaliser et vider la fonction du conservateur de sa noblesse. Son objectif est d’affaiblir ce corps et d’être en mesure de maintenir la gestion de la Conservation Foncière d’une main de fer. Il est inutile de rappeler que grâce aux efforts des conservateurs et l’ensemble du personnel des CF que l’actuel DG a pu se créer un nom sous le soleil après avoir été souillé dans une affaire de détournement à la direction des Statistiques. C’est de la pure ingratitude.
    L’antipathie de Cherkaoui envers les conservateurs en particulier et les juristes en général se manifeste par les agissements suivants :
    – La banalisation des nominations au poste du conservateur, cela a commencé par la désignation en 2004 d’un jeune cadre novice à Sala Jadida. Ce pauvre cadre a payé cher cette nomination ; il a été impliqué, à cause de son inexpérience, dans une affaire de détournement et il a du subir seul et sans aucune aide de la Direction Générale les tracas de la justice avant d’être acquitté en fin de compte. Auparavant pour accéder au poste de conservateur les choses se faisaient selon les bonnes règles de l’art ; il y avait un cheminement à suivre couronné par l’accès au poste du conservateur. En effet, il fallait tout d’abord justifier d’une bonne expérience dans les différentes sections, être désigné conservateur adjoint et ensuite être nommé dans une petite Conservation. Ce système a donné naissance à des conservateurs de grand calibre ; de véritables saints dans leur domaine et ce sans les programmes débiles de formation dispensés par la DRH. .Sous le règne de l’actuel DG, on a instauré ce qu’on appelle le système de cocotte-minute, des cadres dépourvus de toute expérience ont été nommés, à la va-vite, dans des grands services. Le résultat de ce système est la détérioration des métiers et le ternissement de l’image de l’Agence par des responsables pusillanimes et sans charisme.
    – La mise à mort de l’Association des Conservateurs à travers la nomination de Fekkar à sa tête et l’interdiction de toute forme de subvention ou d’aide à ses instances .Le but est d’empêcher ce cadre associatif de se renforcer et de constituer un front d’opposition à sa gestion rétrograde.
    – La nomination de deux ingénieurs topographes à la DCF (abstraction faite des personnes nommées), cette idée provocatrice lui a été soufflée par Alahian et EL Omari dans un souci d’apprivoiser ce noble corps et dans le but également de créer des clivages au sein de la DCF qui est la trame de l’Ancfcc.
    – L’attitude odieuse et passive de Cherkaoui à l’égard du projet de loi sur le notariat qui impose des conditions drastiques pour les conservateurs désireux de devenir notaires. Ce projet de loi exige aux conservateurs de subir une période de stage et de passer un examen. Charkaoui a jugé bon de ne rien faire et de ne laisser personne faire pour amender les dispositions hostiles aux conservateurs. L’objectif est de bloquer toutes les issues devant les conservateurs. Dans ce sillage le rôle pernicieux de Fekkar est à mettre en évidence notamment après avoir eu la licence pour ouvrir son cabinet de notaire sous la loi de1925. Apres moi le déluge !

    Ce qui est réjouissant dans cette histoire, c’est que malgré ses manigances, les conservateurs se soulevés contre le Directeur Général et ils ont montré une solidarité inouïe !(en dépit de la trahison de certains conservateurs opportunistes). Apres les demandes de décharge de ces braves gens, le système de Charkaoui  s’agonise et bientôt il va s’écrouler ! Qui sème le vent récolte la tempête !

    Bravo messieurs ! Vous avez montré à ce tyran que les marocains ne portent pas dans leur ADN les gènes de la vassalité ou de l’obéissance aveugle !
    Garce à vous, aux luttes du personnel et au syndicat, Cherkaoui a perdu les commandes de cette auguste administration où il est devenu une sorte de « Hamid Karazai », cad une figurine sans un réel pouvoir !

    Allahoma la chamata !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s